Top 5 des dream jobs vus aux JO

Top 5 des dream jobs vus aux JO

Quelle dernière journée ! Les JO se sont terminés hier sous un vent littéralement hurlant à nous rendre fous, et sous les cris de joie des Brésiliens, vraiment fous eux, après avoir enchaîné le combo médaille d’or de foot + volley, leurs deux fiertés nationales. Dans les rues, dans le métro, à leurs fenêtres, tous ont crié, hurlé, chanté, pleuré… et l’on sent déjà le JO Blues pour nous se pointer.

Razoom, un petit tour et puis revient

Razoom, un petit tour et puis revient

Aloisio Moraes est le co-fondateur de Razoom, une solution de vente de tours touristiques. Créée il y a 2 ans et demie, Aloisio s’est lancé sur ce business considérant que, si la réservation d’hôtel et d’avion avait été largement optimisée par le numérique, ce n’était pas encore le cas des tours. Selon lui, “80% des touristes cherchent en ligne des informations mais moins de 30% des tours opérateurs sont en ligne”.

Marcela, peur de rien

Marcela, peur de rien

Si le Brésil est un pays fort chaleureux envers les touristes, il l’est beaucoup moins pour une partie considérable de ses citoyens. Encore très empreint de racisme, de sexisme et d’homophobie, le pays est d’une violence inouïe à l’égard de populations ciblées. La rage de la nageuse brésilienne Joanna Maranhao qui poursuit en justice les internautes l’ayant injuriée ou l’histoire de la toute récente championne olympique, Rafaela Silva, en sont des illustrations dans le domaine du sport.

Open Rio

Open Rio

“Pour être honnête, il n’y a pas d’écosystème à Rio. Le sujet startup est vraiment nouveau au Brésil et Rio est bien loin de créer un écosystème. Sao Paulo c’est différent.” C’est sur ces quelques mots que se conclut notre entretien avec Aloisio Moraes, co-founder de Razoom, une marketplace de tours touristiques… 

CHER ÉCOSYSTÈME #2

CHER ÉCOSYSTÈME #2

Depuis 3 jours en terre carioca, il est clair qu’ici c’est plus pec’ que tech. Rio est a priori le seul endroit de cette planète où le slip de bain est le mode vestimentaire privilégié à la plage et où il est nécessaire de préciser qu’il est de bon ton d’être habillé dans l’ascenseur.

Citius, Altius, Fortius... Technologicus?

Citius, Altius, Fortius...   Technologicus?

Plus vite, plus haut, plus fort. Sans surprise, la devise Olympique s’applique aussi aux technologies qui font tourner la machine olympique. Le coût global de l’IT à Rio atteint presque 1,5 milliard de dollars soit 20% du budget global. Au service de la performance des athlètes ou au service de l’expérience des spectateurs, voici un bref aperçu des technos autour de l’évènement.

Médias et géants du web à l'heure de Rio

Médias et géants du web à l'heure de Rio

À quelques jours de la cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques de Rio, il n’y a pas que NUMA qui se met à l’heure de Rio. Réseaux sociaux et médias lancent des initiatives inédites pour vous permettre de suivre les J.O différemment. Et comme tout le monde n’a pas la chance d’aller à Rio, nous vous avons préparé une liste non exhaustive des innovations dont vous pourrez profiter.

CHER ÉCOSYSTÈME #1

CHER ÉCOSYSTÈME #1

Je t’écris ce jour la première carte postale d’une petite série. Je pars à Rio couvrir les Jeux et ce n’est pas tous les jours qu’une occasion pareille se présente ! Je suis bien entouré, je pars avec deux copains-collègues, Juliette et Tristan, qui ne manqueront pas de veiller sur moi et, eux aussi, de faire leurs devoirs en t’écrivant quelques mots doux et, j’espère, bien sentis.